Témoignages

Norah K., Stanislas – Cannes

C’est ma deuxième année pour le DualDiploma, j’ai commencé l’année dernière en 3ème. J’ai été placée en English II, cela m’a vraiment permis de perfectionner mon anglais car nous avons un outil complémentaire qui est « Burlington English », qui nous permet d’enrichir notre vocabulaire, de faire face à plusieurs situations dans la vie courante telles que le travail, le sport, , et aussi sur la plateforme Buzz, là où nous envoyons nos devoirs, il y a différents exercices de réflexion, d’argumentation, et de technique de la langue.

Sonia C., Saint Cœur – Beaune

Je m’appelle Sonia, j’ai choisi de faire le Dual Diploma car l’anglais était ma langue préférée et j’aimerais étudier plus tard dans un pays anglophone ou même travailler ou vivre la bas. J’aime beaucoup cette langue. C’est plus de travail mais si vous aimez l’anglais, ça va forcément vous plaire, et les live session avec toute les personnes, le fait de parler anglais avec des professeurs de là-bas, c’est super cool.

Alix B., Saint Michel de Picpus – Paris

Je suis en English III avec option « global studies », et ça se passe plutôt bien. Au début c’est compliqué de s’organiser mais au fil du temps on réussit à trouver un moment dans la semaine pour travailler et rendre le travail. Pour moi, cela représente 1h et demi/2h par matière, ça dépend des semaines.

Louise B., Saint Dominique – Neuilly-sur-Seine

Le bac américain m’a fait énormément progresser surtout pendant ma 1ère année, j’étais dans le English 2, le niveau « normal », j’ai fait beaucoup d’exercice de prononciation et de grammaire. Cela peut être un peu ennuyant et long, on ne voit pas forcement le bout du tunnel mais au final j’ai fait énormément de progrès très vite, et ça s’est vu très rapidement. Il y donc des résultats rapides. Les sujets que l’on aborde sont vraiment différent de ce que l’on voit à l’école française, par exemple l'actualité dans le monde, c’est vraiment super sympa.

Romain D., Candidat libre

Burlington est un logiciel qui est fait pour nous entrainer à parler anglais et surtout améliorer notre prononciation. Il faut brancher un casque et suivre les directives sur l’écran : il faut répéter plusieurs fois des mots, des phrases, et répondre à des questions. Tant que le logiciel juge que la prononciation ou la réponse n’est pas acceptable, il faut la répéter jusqu'à ce qu’elle soit validé. J’ai trouvé ça assez utile pour prendre l’accent américain, qui est très diffèrent de celui qu’on étudie en France.

Elise O.

En première année de lycée, on m'a dit que je n'étais pas assez bonne pour la classe européenne, mais je n'ai pas abandonné. À la fin du premier semestre, j'ai entendu parler du DualDiploma. Et c'était encore mieux que ce que je pouvais espérer. J'ai pris des cours de « life management skills ». C'est le genre de cours que vous ne verrez jamais dans votre lycée aujourd'hui et qui a l'air bizarre au début mais qui, pour une fois, sont utiles dans la vie de tous les jours.

Monsieur Rideau, Saint Marc – Lyon

Le programme permet de travailler son anglais d’une nouvelle manière, de sentir l’utilité de cette langue car, en s’inscrivant à ce programme, on se retrouve à étudier en anglais des cours qui ne sont pas proposés en France, à faire partie d’une communauté internationale, et, bien sûr, on s'ouvre des portes pour le post-bac. Le double diplôme est extrêmement utile pour ceux qui veulent aller étudier à l’étranger, mais ne l’est pas moins pour ceux qui souhaitent rester en France ou en Europe, puisque les compétences qu’il développe sont applicables et reconnues partout.

Madame Kaiser, Paul Claudel d’Hulst – Paris

Je suis américaine et c’est ma 2ème année de travail avec ce programme qui pour moi est très intéressant, je ne connaissais pas avant. Je pense qu’il a beaucoup de bénéfices, il y a beaucoup plus d’heures en anglais pour pratiquer la langue. Il y a une autre approche, une approche américaine, qui est différente et pour certains élèves c’est très intéressant. L’élève doit vraiment être motivé et autonome pour réussir dans ce programme ce qui n’est pas évident. Cela l’aide aussi à se construire en tant qu’être humain.

Madame Coulaud, Saint Dominique – Neuilly-sur-Seine

Les élèves acquièrent cette autonomie et cette capacité de travail mais également cette aisance que ce soit à l’oral et à l’écrit. On le voit bien dans leurs travaux ou quand ils participent pendant nos cours, qu’il y a vraiment une évolution et il y a aussi une façon différente de travailler qui est plus à l’américaine. Ils ont un contact direct avec leur professeur que nous ne pouvons pas forcément faire dans nos classes de 34 élèves. Ils sont invités à ne pas hésiter à communiquer avec leurs professeurs américains qui sont très disponibles et qui répondent le plus rapidement possible.

Madame Minetti, Saint Michel De Picpus – Paris

Le DualDiploma développe l’organisation personnelle chez les élèves, et des compétences transversales. Ils apprennent à communiquer grâce aux contacts récurrents avec leur professeur aux États-Unis. Le savoir-être et le savoir-faire sont des compétences qui mènent à une dimension au-delà du diplôme. Cela donne confiance en soi en plus de développer une capacité à s’organiser. J’ai ressenti beaucoup de plaisir de la part des élèves et de la mienne aussi

Madame Bosgiraud, Sophie Barat- Châtenay-Malabry

Je suis un lien entre les parents et le ou les enseignant(s) américain(s) si besoin, et puis entre les enseignants français et les États-Unis également. Je supervise que tout se passe bien, je garde un œil sur les résultats français et américains pour m’assurer que les élèves aient une scolarité harmonieuse. Notre objectif est que ce ne soit pas quelque chose qui les mette en difficulté, la scolarité française est notre priorité.

M. Weber, Sophie Barat – Châtenay-Malabry

Tous les élèves disent que c’est un travail important mais que ça leur apporte beaucoup au niveau de leur personnalité, de leur aisance mais surtout au niveau de la qualité linguistique. Cela développe assez fortement l’autonomie et je pense que les élèves qui sont dans ce parcours ont eu moins de difficulté à vivre ces épreuves de confinement et l’organisation du travail à distance.

“My name is Alissa Longo. I live in Northern Virginia, right outside of Washington, D.C.. This year marks my 14th year teaching. I have loved this journey. I received my bachelor’s degree from Towson University in Maryland and my master’s degree from Wright State University in Ohio. I am happily married to my high school sweetheart and we have a little boy named Preston and a little girl named Shelby. My goal is to create impactful learning experiences for my students that are unforgettable ( in order to help reach their highest potential.)”

Alissa Longo

American Teacher
“Hello! My name is Heather Simmons, and I am excited to be a Global Teacher with the Dual Diploma Program. I was born and raised in Greenwood, South Carolina. I moved to DeFuniak Springs, Florida with my husband (Josh) in 2005 and since have had three children (Reagan, Amelia, and Lucas). I received my Bachelor of Science in Business Administration and Master of Science in Education from Troy University in Troy, Alabama. I have been teaching for eleven years and have a passion for seeing my students learn, excel, and succeed. Prior to joining the Dual Diploma faculty, I spent seven years as a traditional classroom teacher and three years as a media specialist.

It is my belief that education can change the world. By providing my students with an engaging and effective learning environment, I am not just teaching them a skill but helping students become lifelong learners

Heather Simons

Global Teacher of the Dual Diploma Program
“Hello! I’m Anna and I’m 15 years old. I have a little brother. I’m French and I live in Paris near Bastille Quarter. I love dancing, playing the guitar, reading, drawing, and spending some time with my friends! At school, I prefer studying Biology and Physics. I also love traveling and discovering new things, news places, new people, and also speaking English! It’s the reason I study with the Dual Diploma Program. With it, I learned that I love taking photographs and learning all the techniques of this art. I’m very happy and so proud to be the student of the month of March !”

Anna Mayer-Sissler

French Student