Différences et complémentarités des pédagogies française et américaine

La pédagogie américaine est très différente de l’approche française. Elle pousse davantage les élèves vers l’autonomie, encourage la réflexion, l’expression et l’argumentation. Ces valeurs sont fortement valorisées dans le monde du travail, mais peu enseignées au cours du cursus français.

C’est l’une des valeurs ajoutées de Dual Diploma Academica : votre enfant bénéficie d’une immersion dans la langue anglaise, tout en profitant des bienfaits et de la complémentarité des pédagogies française et américaine.

Même s’il ne se destine pas à faire ses études supérieures aux États-Unis, bénéficier d’un enseignement américain, notamment avec la pédagogie inversée, est un excellent tremplin pour son avenir.

Pédagogie française vs pédagogie américaine

Flexibilité et autonomisation

L’objectif du travail à la maison n’est pas le même en France et aux États-Unis. Dans notre système, les devoirs visent à approfondir les apprentissages, alors que dans l’enseignement américain, le travail à la maison n’a pas toujours de lien avec le cours. En effet, les professeurs demandent aux élèves un travail important de recherche, pour leur apprendre à se débrouiller par eux-mêmes. Il n’est pas attendu d’eux un résultat académique. L’essentiel est d’être “challengé” pour acquérir de l’autonomie.

Là où l’enseignement en France peut donner le sentiment aux élèves qu’ils assistent à un programme préétabli avec des connaissances à valider, la pédagogie américaine propose aux élèves d’être acteurs de leur formation, en mettant l’accent sur la participation et la collaboration. Le rôle de l’enseignant est d’être une source de conseils qui soutient et accompagne la réflexion. Cette relation cultive la confiance. Les étudiants gagnent en motivation et donnent le meilleur d’eux-mêmes. L’impact sur les résultats est très important !

Des enseignants ressources plus que des enseignants experts

Même si cela tend à évoluer, dans les écoles françaises, les professeurs utilisent essentiellement la pédagogie frontale. Dans l’enseignement américain, les enseignants préfèrent un fonctionnement plus dynamique : ils cherchent à intéresser l’élève et à favoriser sa participation. L’enseignant n’est pas le seul à diffuser les savoirs, on l’appelle aussi “guide cognitif”. Son rôle est de permettre aux élèves d’intégrer de nouveaux concepts et de se les approprier. Il les amène à défendre leur point de vue et à débattre, même si leur opinion diffère de celle du professeur.

Deux systèmes de notation très différents

En France, les notes vont de 0 à 20 alors que le système scolaire américain se base sur des lettres, les grade points : A, B, C associées avec + et -… A+ est la meilleure note et F-, la moins bonne.

Là où le système de notation français ne semble laisser place qu’à l’excellence académique et intellectuelle, le système américain apporte plus de souplesse. En effet, les notes obtenues aux devoirs ne sont pas les seuls critères pour juger des avancées d’un élève. On accorde de l’importance à sa capacité de réflexion, son attitude, son assiduité.

D’ailleurs, aujourd’hui, quelques écoles françaises expérimentent le système de notation lettrée, jugé moins stressant et plus juste, car basé sur l’évaluation d’une compétence plutôt que sur la réussite d’un exercice [source].

Activités en dehors de l’école et rythme scolaire

Dans notre pays, l’enseignement du français et les mathématiques sont mis sur un piédestal. Les Américains considèrent les arts et le sport comme des matières nobles ; ils sont fans de l’expression : “un esprit sain dans un corps sain”.

Aux États-Unis, les étudiants aiment s’investir dans les activités de leur école et font souvent partie de plusieurs clubs : l’équipe de basket, le journal de l’école, un groupe de musique, etc.

Il faut préciser que le rythme des cours diffère beaucoup entre France et États-Unis. Les élèves français finissent leurs cours à 17, voire 18 heures, tandis que les Américains terminent à 15 heures (ou plus tôt). Ils disposent donc de leurs après-midi pour pratiquer un instrument, faire du théâtre, du sport ou des activités extrascolaires qui leur apportent une grande ouverture.

Pas de baccalauréat mais un contrôle continu

En France, le baccalauréat est vu comme un véritable examen de passage qui va marquer l’entrée des élèves vers les études supérieures, le monde des adultes. C’est un moment hautement stressant.

Aux États-Unis, il n’y a pas d’examen final angoissant. Le US High School Diploma s’obtient via un système de contrôle continu qui a lieu sur 4 ans (au lieu de 3 en France).

Le US High School Diploma récompense les élèves sur la base de leur travail dans la durée, en se référant, bien sûr, aux notes obtenues sur les 4 dernières années, mais ce n’est pas le seul critère. On prend en compte l’implication des élèves, leur progression, les valeurs de courage et d’assiduité dont ils ont fait preuve durant leur parcours.

Une spécificité américaine : la pédagogie inversée

Nous avons évoqué certaines différences entre les pédagogies française et américaine, mais elles ne s’arrêtent pas là. Au cours des dernières années, la pédagogie inversée a rapidement gagné en popularité aux États-Unis. Voyons en quoi elle consiste et comment elle favorise l’apprentissage des étudiants.

Pédagogie inversée : offrir la meilleure expérience d’apprentissage aux étudiants

En pédagogie inversée, l’ordre traditionnel des événements est inversé : les étudiants prennent connaissance du contenu des cours, généralement sous forme de vidéoconférences, avant de venir en classe. Par conséquent, le temps en classe est réservé aux activités, telles que les discussions interactives ou le travail collaboratif, réalisées sous la direction de l’enseignant.

Proposer un apprentissage différencié

La pédagogie inversée découle naturellement d’une différenciation des apprentissages. Chaque élève effectue ses recherches et apporte sa propre pierre à l’édifice. Il ne peut donc pas se trouver en échec parce que la tâche est trop complexe ou, au contraire, s’ennuyer, parce qu’elle est trop simple pour lui. Avec l’apprentissage différencié l’élève évolue selon son niveau.

La mission essentielle de l’enseignant est de valoriser la mise en lien des apports de ses élèves pour le groupe. Le concept conventionnel de « classe » disparait donc avec l’apprentissage différencié.

Les bénéfices de la pédagogie inversée

Ce qui rend la pédagogie inversée si attrayante pour de nombreux professeurs, c’est l’amélioration de l’expérience des étudiants.

1. Les classes inversées permettent aux étudiants d’avancer dans le cours à leur propre rythme. Contrairement à l’enseignement traditionnel, où les étudiants sont soumis au rythme de l’instructeur, ici, les étudiants peuvent revoir les leçons et les contenus proposés autant de fois que nécessaire, afin d’en améliorer leur compréhension.

2. Les étudiants appliquent les nouvelles connaissances en utilisant l’instructeur comme ressource. Les étudiants arrivent en classe en sachant déjà quels points ils aimeraient éclaircir avec leur professeur. Ainsi, l’élève peut obtenir rapidement une réponse à ce qu’il n’avait pas bien compris et le professeur peut évaluer simplement les besoins de ses élèves.

3. Un retour d’expérience convaincant. Un nombre croissant d’études montre que la pédagogie inversée améliore les résultats des élèves dans presque toutes les matières.

    Selon le Flipped Learning Network:

    • 71 % des enseignants qui ont choisi cette pédagogie ont remarqué une amélioration des notes ;
    • 80 % ont signalé une amélioration de l’attitude des élèves ;
    • 99 % des enseignants qui ont opté pour la pédagogie inversée ont déclaré qu’ils le feraient à nouveau l’année suivante.

    Dual Diploma Academica : proposer la pédagogie américaine aux lycéens français

    Academica International Studies propose aux lycéens français de construire leur esprit critique, grâce à la pédagogie inversée. Nos professeurs américains maîtrisent naturellement cette façon d’enseigner.

    Cependant, pour que les élèves français retirent 100 % des bénéfices de cette expérience américaine, il est fondamental d’avoir les moyens et les compétences de les transmettre correctement.

    Une des grandes questions à résoudre est celle de la technologie nécessaire pour délivrer les contenus aux jeunes étudiants, tout en leur permettant d’être accompagnés par des enseignants formés au digital, support de prédilection pour la pédagogie inversée.

    Chez Academica, nous avons une expérience de plusieurs années dans l’enseignement en ligne, avec une plate-forme dédiée. Elle est conçue pour permettre aux élèves de découvrir et de s’approprier les enseignements de façon optimale pour chacun, tout en respectant leur rythme.

    Tous nos professeurs sont là pour apporter le meilleur accompagnement à chaque élève, pour l’emmener vers l’obtention du US High School Diploma, tout en passant son baccalauréat français. Nos élèves entrent dans leur vie d’étudiants et de jeunes adultes forts d’une belle ouverture d’esprit et d’une culture enrichissante.

    Découvrez les témoignages délèves et enseignants Academica

    “My name is Alissa Longo. I live in Northern Virginia, right outside of Washington, D.C.. This year marks my 14th year teaching. I have loved this journey. I received my bachelor’s degree from Towson University in Maryland and my master’s degree from Wright State University in Ohio. I am happily married to my high school sweetheart and we have a little boy named Preston and a little girl named Shelby. My goal is to create impactful learning experiences for my students that are unforgettable ( in order to help reach their highest potential.)”

    Alissa Longo

    American Teacher
    “Hello! My name is Heather Simmons, and I am excited to be a Global Teacher with the Dual Diploma Program. I was born and raised in Greenwood, South Carolina. I moved to DeFuniak Springs, Florida with my husband (Josh) in 2005 and since have had three children (Reagan, Amelia, and Lucas). I received my Bachelor of Science in Business Administration and Master of Science in Education from Troy University in Troy, Alabama. I have been teaching for eleven years and have a passion for seeing my students learn, excel, and succeed. Prior to joining the Dual Diploma faculty, I spent seven years as a traditional classroom teacher and three years as a media specialist.

    It is my belief that education can change the world. By providing my students with an engaging and effective learning environment, I am not just teaching them a skill but helping students become lifelong learners

    Heather Simons

    Global Teacher of the Dual Diploma Program
    “Hello! I’m Anna and I’m 15 years old. I have a little brother. I’m French and I live in Paris near Bastille Quarter. I love dancing, playing the guitar, reading, drawing, and spending some time with my friends! At school, I prefer studying Biology and Physics. I also love traveling and discovering new things, news places, new people, and also speaking English! It’s the reason I study with the Dual Diploma Program. With it, I learned that I love taking photographs and learning all the techniques of this art. I’m very happy and so proud to be the student of the month of March !”

    Anna Mayer-Sissler

    French Student